Page 1 sur 1

Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :28 avr. 2017, 11:46
par Drucci


Le vingtième et dernier tome sort ce mercredi 3 mai, après une (très) longue attente !

Du coup, avant qu'on sache enfin comment s'achève Billy Bat, il vous reste encore quelques jours pour partager vos attentes et pronostics les plus sérieux ou farfelus, histoire de voir après coup qui avait vu juste et s'il y a matière à être déçu ou au contraire ravi. :inno:

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :03 mai 2017, 17:09
par xXTenma's-ShadowXx
Suis-je la seule a être dans cette horrible situation: je fais tout le trajet pour trouver une librairie qui vend le Billy Bat avec la planche collector, et ce sur mes heures de cours, pour qu'on me renvoie d'où je viens pour me dire:
LA FRANCE N'A PAS RECU LES COLIS
NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN!!!!

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :03 mai 2017, 19:04
par Drucci
La seule, je ne sais pas, mais j'ajouterai à ton malheur en te disant que les colis ont bien été reçus en France vu que j'ai mis la main dessus :inno:

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :03 mai 2017, 19:07
par xXTenma's-ShadowXx
Etant donné le nombre de sacrifices (graves ou non pour mon travail, je ne sais pas) que j'ai fais pour avoir le manga et la planche AUJOURD'HUI, je vais faire comme si je n'avais pas vu ton message.
C'est mieux pour mon humeur je pense.

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :04 mai 2017, 12:33
par Wang Tianjun
Voilà, j'ai lu le dernier tome de Billy Bat.

Et.... voilà. :p

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :04 mai 2017, 18:15
par Drucci
Wang Tianjun a écrit :Voilà, j'ai lu le dernier tome de Billy Bat.

Et.... voilà. :p


J'en déduis que tu as adoré...

Spoiler : "ahem" :
Image

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :04 mai 2017, 18:43
par xXTenma's-ShadowXx
J'ai pas encore lu le tome donc me spoilez pas hein... :'(
Je suis super triste parce que en effet, je l'ai eu en retard (je me suis renseignée, en fait c'est dans la région Nord-Pas de calais qu'ils n'avaient pas reçu les livraisons), et en plus ils n'ont pas reçues les planches collector dans toutes la région.
En vrai, je suis dégoutée, j'avais lu pendant toute la nuit les tomes précédents, pendant les deux jours précédents la sortie, j'avais rattrapé mon retard alors que j'avais des examens très intenses à préparer, et je n'ai même pas droit à une sortie en temps et en heure et je n'aurais pas ma planche...
Si jamais quelqu'un a la possibilité d'avoir une deuxième planche, pensez à moi...:'/
J'ai malheureusement aucune solution pour le moment.
Ah, et si besoin, je peux même payer quelqu'un pour qu'il me prenne une planche en essayant de discutailler dans un magasin, et qu'il me l'envoie...Sinon, je serais à la Japan Expo cette année...
Enfin bon...Ça me motive même pas à lire le manga, ahah...
J'espère qu'au moins il est bien.

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :05 mai 2017, 07:47
par Wang Tianjun
Drucci a écrit :
Wang Tianjun a écrit :Voilà, j'ai lu le dernier tome de Billy Bat.

Et.... voilà. :p

J'en déduis que tu as adoré...


Ben difficile d'être déçu quand on a plus aucune attente :D Mais pour le moment, cette fin me laisse complètement circonspect.

Comme j'avais dit il y a quelques mois, je viens de relancer une lecture depuis le tome 15 pour voir si cette dernière ligne "droite" se tient ou non dans son ensemble. Mais j'ai quand même l'impression qu'Urasawa s'est perdu en route, et que cette conclusion est une manière de botter en touche.

Ou alors, s'il pensait vraiment à une telle fin depuis le début de l'oeuvre (mais j'en doute), ça rejoint ma comparaison initiale avec Phenix. Mais dans ce cas, pourquoi s'encombrer d'autant éléments de thrillers, d'intrigues qui ne mènent à rien ? Autant sur 20th, la plupart des questions trouvaient une réponse, même si on restait sur une frustration sur la plus importante d'entre elles. Autant là, non seulement on a aucune réponse, mais limite on se fait engueuler de s'être posé des questions ! J'hésite entre l'escroquerie et le troll, là :o

Voilà, ça c'était pour la version no-spoil :p

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :06 mai 2017, 06:27
par 14thgunner
Wang Tianjun a écrit :Mais j'ai quand même l'impression qu'Urasawa s'est perdu en route, et que cette conclusion est une manière de botter en touche.


Pour moi, si son but était de faire un manga sur la BD, l'art séquentiel en général, voir même le dessin, alors il a suivi sa route de A à Z. Et cette conclusion est vraiment centrée la dessus: le dessin, la narration, le dessinateur, son pouvoir et ses responsabilités.
Spoiler : :
Genre, une BD peut sauver le monde. Ce ne sera peut-être pas la mienne, mais dans le doute faut que je la fasse.


Mon "problème" avec cette fin, c'est que comme je viens de le dire, elle cherche à transmettre un message, et peut être trop même. Du coup, on passe complètement à côté d'un final épique et mémorable. Tout se finit dans le calme, avec encore 7 ou 8 nouveaux personnages dans ce dernier tome. Il manque pour moi une explosion incroyable... Le climax qui avait été mis en place n'arrive jamais.

Voilà pour mon avis, #NoSpoil

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :06 mai 2017, 13:34
par Sharnalk
Mon avis en une case sur la fin du manga :

Image

Non vraiment, je ne sais pas ce qui s'est passé avec ce titre, j'étais vraiment super intéressé par le propos, les mystères ... Mais les 4 - 5 derniers volumes m'ont clairement ennuyé, et malheureusement je ne me rappel plus de tout ce qui s'était passé. J'ai clairement un mauvais souvenir du personnage de Timmy qui s'est improvisé "bad guy" au dernier moment.

En lisant le dernier tome, j'ai vraiment la sensation que l'auteur a perdu la pêche des premiers tomes et qu'il a fait le job, point barre. Les révélations sur Billy Bat ... hmm oui mais encore ? Je n'ai pas été capté ni même trouvé cela génial.

Bref ce manga constitue malheureusement pour moi une déception, déception car il avait mis la barre très très haute ...

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :06 mai 2017, 16:32
par Angelpick
Bonjour ! Je suis nouvelle sur le forum, je le suis en invitée depuis un moment, mais je n'avais jamais sauté le pas pour m'inscrire. C'est chose faite. :D (et je vais faire un topic pour me présenter, promis. :D )

DONC. J'ai lu toute la série d'une traite (commencée il y a une dizaine de jours, en fait j'avais tous les tomes à la maison, j'ai lu que le T1 à sa sortie et j'ai plus ouvert un bouquin depuis, laissant les tomes prendre la poussière. :D ), ce qui m'a permis de tout découvrir en une fois. :)
Et contrairement à vous, j'ai bien aimé cette fin ! :)

Spoiler : :
J'aime bien le principe de la fin ouverte, enfin avec Urasawa, on est habitués maintenant. :D
J'ai été tenue en haleine sur 20 tomes, et ce, jusqu'au bout!
Seul petit regret, que les morts des persos principaux (les 2 Kevin, Zofu, Timmy...) ne soient pas plus détaillées. Ni qu'on sache ce que deviennent Jackie et sa fille, bon après, ça rejoint le principe de la fin ouverte, libre à nous d'en penser ce que l'on veut... :D

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :06 mai 2017, 22:50
par Drucci
Angelpick a écrit :
Spoiler : :
Seul petit regret, que les morts des persos principaux (les 2 Kevin, Zofu, Timmy...) ne soient pas plus détaillées. Ni qu'on sache ce que deviennent Jackie et sa fille, bon après, ça rejoint le principe de la fin ouverte, libre à nous d'en penser ce que l'on veut... :D


Je réalise en lisant ton message que je n'avais même pas remarqué ni été dérangé par le fait qu'on ne sache rien à ce niveau-là... preuve supplémentaire, à mon sens, du principal défaut de Billy Bat : on ne s'attache pas aux personnages. Du moins pas comme aux précédents héros ou seconds rôles marquants de Monster et 20th. La preuve : au final, peu m'importe de savoir ce que deviennent les persos que tu cites !

Je trouve d'ailleurs que

Spoiler : :
la fin est un aveu implicite d'Urasawa : en expédiant la mort des deux Kevin au détour d'une phrase, et en concluant sur des persos inconnus, il reconnaît que les personnages n'ont jamais été au centre de Billy Bat. Enfin, techniquement, ils l'ont forcément été mais on ne s'y est jamais attaché donc leur sort nous importe peu.

Je suis mitigé sur cette fin : d'un côté elle est la plus ambitieuse et la plus ouverte d'Urasawa, avec ce parti pris intéressant de faire un énorme saut dans le temps et de délivrer un message sur le futur de notre civilisation. De l'autre, comme tu le dis dans l'autre topic Wang, le coup des t-shirts est assez ridicule et le tout est un peu trop mièvre. En revanche, j'aime bien l'idée de finir sur un chapitre de Billy Bat, pour boucler la boucle du premier tome.


On craignait le pétard mouillé pour la fin de Billy Bat et c'était justifié. Perso, j'ai refermé le tome en me disant "tout ça pour ça?" C'est vraiment dommage, le tout manque d'émotion, d'une forme d'authenticité, pas un mot de remerciement ni une note sur l'équipe derrière la série comme c'était le cas pour 20th ou Monster.

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :07 mai 2017, 00:37
par Sharnalk
Concernant la remarque d'Angelpick, c'est bien là la preuve qu'on ne s'est pas du TOUT attaché aux personnages, car moi non plus à aucun moment je me suis posé la question sur Jacky et compagnie.

Le problème avec Billy Bat, c'est qu'à part un personnage comme Duvivier qui reste pour moi, le meilleur personnage de ce manga, ben le reste c'était pas folichon. On a eu des sous actions déjà connues (cf la mort de Kenji/Kevin qui n'en n'était pas une).

Bref, selon moi, l'auteur avait perdu de sa motivation, ou bien alors, comme le disait très justement l'analyse de Wang, la série aurait dû s'arrêter bien plutôt. Quel gâchis car c'était un manga tellement prometteur.

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :07 mai 2017, 11:33
par xXTenma's-ShadowXx
Incroyable, le forum reprend de l'activité! J'en pouvais plus de venir tous les jours et de voir aucun nouveau message ahah.

Bref, alors j'ai lu la fin du coup. Je mets quand même la bannière spoiler? Allez, je pense aux futurs fans qui viendront par ici et je ne voudrais pas prendre le risque de leur spoiler un tel truc, quand même!

Spoiler : :
Tout d'abord, je rejoint un peu votre avis. Alors vraiment, je ne suis vraiment pas du genre à faire ma chieuse sur les fins d'Urasawa si je trouve que le contenu du manga était super mais là, en effet, j'ai vraiment l'impression d'être restée sur ma faim. En fait, cette fin sonne extrêmement bizarre dans la continuité des tomes précédents. Ca faisait déjà 3 tomes que je trouvais que l'histoire prenait un tournant étrange et un peu "mollasson". Personnelement, j'ai adoré le tome 17, que je trouvais vraiment très très bien dans l'esprit Billy Bat, avec le personnage de Timmy, le développement de la mort de Culkin, les attentats du 11 septembre...
Mais pour moi, a partir du tome 18, ça part en cacahouète. Déjà, je rejoint vraiment Wang sur le fait que le côté thriller ben...il passe à la trappe, complètement...! Alors que personnellement, c'était l'aspect que je préférais dans le manga. Et également, il y a beaucoup moins de questions politiques, non? Ça devient un peu trop écolo, non...?
En fait, je me suis demandée si Urasawa n'avait pas été contraint à changer sa fin à cause des événements qui se passent en ce moment en Europe - les conflits religieux, les sectes, les kamikazes... J'ai relu tous les tomes de Billy Bat en 1 ou 2 moins avant de lire le dernier, histoire d'avoir la mémoire bien fraiche, et quand on lit les développements de l'histoire de Timmy dans les tomes 16-17 me semble-t-il, c'est vraiment exactement ça. Je me suis dis "comment il aurait pu continuer à écrire ça avec ce qui se passe en ce moment avec le Moyen-orient?".
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais...peut-être que nous avons lu une fin qui n'était peut-être pas celle voulue à l'origine par Urasawa?
Car si on regarde, le manga a une portée très politique - qui s'attaque sans pudeur aux théories du complot. Avec Hitler, Oswald, Kennedy, Luther King et j'en passe...
Personnellement, tout laissait attendre un dénouement dans ce genre là également.

Après, je n'ai vraiment pas trop aimé ces innombrables sauts dans le temps - le dernier manga ne se compose QUE de ça. Les scènes sont trop courtes, ça fait trop "épilogue" alors qu'au final, y a pas eu de gros final bien marquant avant (personnellement, je n'aime pas l'épilogue de Monster car je la trouvais déjà maladroite mais en comparaison, elle est très bien puisqu'elle s'encre après un final à Ruhenheim très marquant). Je ne trouve pas forcément ces sauts dans le futurs et ces "pseudos prévisions" comme particulièrement bien venues, parce que là encore, c'est très très vague...
Et puis bon, ouais, moi, le vieillissement de Kevin Yamagata tout ça, déjà j'étais pas fan. Donc là voir tous les personnages en petits vieux alors que j'ai l'impression que leur développement a déjà été bien trop écourté, ben...bof.

Bon voilà, j'ai fais ma râleuse sur la fin de Billy bat mais j'avoue qu'il n y a pas eu que du négatif pour moi.
Par exemple, la scène de fin avec les deux guerriers a vraiment retenue mon attention. Parce que très réaliste, même si le truc des tee-shirt est un peu exagéré, car s'ils ont vraiment besoin de voir ça pour se dire qu'il est plus raisonnable de s'entraider, c'est un peu triste quand même...! (Même si là, je l'interprète plus comme un "regarde, on est ennemis, on va tous les deux crever, on aime les même trucs au fond, nous sommes donc pareils, personne ne veut mourir, pourquoi on se bat en fait?"...etc)
Donc même s'ils débarquent d'on ne sait pas où, j'ai trouvé ce couple Russe-Américain assez touchant; pour ce qui est du petit enfant maintenant, je ne sais pas trop quoi en penser.

Enfin tout ça pour dire que je trouve que la fin n'est pas complètement ratée, pour moi trop ouverte et trop différente de la saga en elle-même, et trop confuse également, mais avec tout de même des éléments plutôt bons. Car si on regarde ben - du début à la fin, le cynisme de Billy reste intact. Et ça, c'est cool. Et puis Kevin Goodman qui lui avoue que "oui, les humains sont surement bêtes, mais ils savent s'accrocher", je trouve ça plutôt beau.


Sortant un peu de la fin, je reviens sur ce que je vois revenir souvent: le fait que les personnages de Billy Bat ne soit pas attachants. Je ne suis pas vraiment d'accord avec ça - car même si Billy Bat s'attaque beaucoup plus à la narration et au scénario en le favorisant aux tranches de vie comme c'était le cas dans les autres Urasawa (Monster, Master Keaton et Pluto premiers exemples pour moi) ben...les personnages sont très chouettes, divers, et attachants dans un tout autre genre. Ici, c'est des pièces d'un puzzle géant, ils sont embringués dans un truc énorme qu'ils ne comprennent pas, et justement, je trouve que leur façon de se confronter à cette adversité incompréhensible (de par leur nature humaine) est vraiment touchante.
Par exemple, moi, j'aime vraiment le trio Jacky-sa fille et Yamashita, parce qu'ils se complètent très bien, s'équilibrent, on une façon incongrue et loufoque de réagir...Au début, on se rend compte que la relation entre Jacky et sa fille est loin d'être extrêmement bonne, mais finalement, l'événement Billy Bat va les rapprocher...
Après, je trouve que Kevin Goodman, Smith, Duviver, Finney, Audrey, Diane (la mère de Kevin) ou Kurusu sont tous des personnages avec du volume. Mon préféré de la saga reste quand même Oswald, qui dès ma première lecture m'a beaucoup touchée - dommage que l'histoire l'ai supprimé si vite.

Donc certes, le développement des personnages n'a rien à voir avec celui de Monster - mais dire qu'on ne s'attache "pas du tout" aux personnages, c'est quand même un peu fort.

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :08 mai 2017, 10:43
par BigFire
Bon j'ai lu le dernier tome hier et globalement je suis du même avis que vous sur l'aspect déroutant de cette conclusion.

Je ne dirai pas que je n'ai pas aimé mais il y a certaines attentes qui n'ont pas abouti et d'autres si.

La conclusion ne me choque pas
Spoiler : :
dans le sens où il fallait une rupture avec la réalité soit on avait à un moment donné une uchronie avec un changement de direction avec la réalité, une histoire secrète c'est-à-dire que la réalité comme on l'a perçoit n'a pas changer mais tout s'est déroulé en back ground soit une ouverture vers un futur hypothétique, même si cette dernière est compatible avec les deux premières.
A titre personnel la première solution m'aurait bien plu, mais vu le message global d'Urasawa la troisième coulait plus de source.


Je pense sincèrement que l'histoire de Billy Bat que ce soit le début, la conclusion et la thématique était là depuis le début et qu'il n'a très peu varié son propos à l'origine de la création de son histoire, c'est surtout l'actualité qui a pu influencer un peu quelques dialogues, mais je pense que le fond n'a pas changé.

La thématique du dessin la musique ça c'était dans 20th Century Boys) comme vecteur de liberté et de prise de conscience du monde a toujours été là et parait logique à la fin du manga.
Spoiler : :
L'aspect écologique n'est là que pour accentuer ce propos avec cette teinte dramatique même si avec une lueur d'espoir afin de créer une certaine prise de conscience. Et à titre personnel je crois que cela a toujours été le propos du manga et même si la fin peu paraitre un peu naïve, mièvre j'ai apprécié la conclusion.


Par contre, et je l'ai ressenti dès les premiers tomes, on ne s'attache pas vraiment aux personnages comparés aux autres œuvres d'Urasawa, mis à part Kurusu, Duvivier et Oslwad à mes yeux, mais on est plus dans l'humanisation de méchants et dans la rédemption.
Spoiler : :
Bref les personnages se suivent sans marquer vraiment et c'est aussi le cas des dessinateurs dans Billy Bat ils sont là pour passer le témoin. Il est d'ailleurs assez amusant de voir que Kevin G vieux ressemble étrangement à Urasawa, comme s'il voulait s'intégrer à cette histoire. C'est à la fois assez présomptueux de s'intégrer ainsi mais aussi modeste car il ne se considère que comme un passeur, les personnages n'étant pas important, le message si.


Bref Urasawa a pris le contrepied de ses autres œuvres sur ce point, mais on reste perplexe sur le résultat, car le travail des personnages a toujours été son point fort dans ses récits.
Spoiler : :
Toutefois le cas Timmy ne me choque pas. Ce n'est qu'un méchant, pantin des volonté de son père, frustré de ne pas pouvoir voir la chauve souris et incapable de sortir du chemin qu'on lui a tracé.


Pour ce qui est de la révélation sur Billy Bat.
J'avoue être un peu déçu pour le coup et ce n'est pas la troisième chauve souris. Je me suis ah ok. Cela fait parti à mon sens des éléments les moins bien réussi du manga. On s'attend à beaucoup de chose et cela fait un peu pschitt.

L'aspect thriller et théorie du complot.
Spoiler : :
A titre personnel ce sont des aspects que j'apprécie et qui pour moi est un plus apporté par Nagasaki. Par contre dans Billy Bat on a comme l'impression que toutes les intrigues ne sont pas exploitées jusqu'au bout. C'est certainement dû au fait qu'il n'y a pas de grand méchant identifiable, d'un némesis pour cristalliser cette opposition. En fait le mal provient tout simplement des hommes et pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien.


Bref c'est assez mitigé comme conclusion. Je comprends tout à fait la volonté d'Urasawa dans son récit mais en voulant changer son mode de narration c'est à dire de ne pas développer les personnages, il s'est en quelque sorte créé une grosse contrainte là où il était justement très fort pour ce focaliser uniquement sur le message à transmettre et ça rend le résultat déroutant et finalement peu clair.

Quoiqu'il en soit une nouvelle lecture m'est indispensable, pour que je puisse tout connecter.

Re: Billy Bat #20 : il était une fin

MessagePublié :09 mai 2017, 21:58
par Raimaru
Alors moi, j'ai aimé cette fin.

Attention, je spoile sans balise.

Je commencerai d'abord par m'inscrire en faux sur l'attachement des personnages (mais je pense l'avoir déjà mentionné par le passé). Kevin Yamagata est l'un des meilleurs héros d'Urasawa in my opinion, et Kevin Goodman m'apparait très charismatiques également.

En fait, ce tome 20, je dirais qu'il ne commence pas très bien. Introduction bancale d'un nouveau personnage, allez-et-venue trop rapide dans le temps... Mais toute la seconde moitié, il répond à mon envie d'ésotérisme. L'apparition finale de la chauve-souris fait quand même quelque chose, on sent bien que cet aspect "tunnel" est l'aboutissement d'une longue route. Et puis viennent les sauts dans le futur (que j'attendais depuis le début). Je les trouve assez habiles par rapport à ce qu'ils veulent signifier : un monde désespéré au vu de notre présent. Et pour finir sur une note positive.

Sur la scène entre les soldats, plusieurs choses : premièrement, je penche pour une référence plus ou moins consciente au film coréen Joint Security Area de Park (le réalisateur d'Old Boy). On y voit un soldat sud-coréen marcher sur une mine et se faire aider, dans un élan humaniste, par deux soldats nord-coréens. Ensuite, le fait qu'il s'agisse d'un affrontement entre visiblement les USA et la Russie résonne énormément avec 20th Century Boys. Un message parmi d'autres dans 20th, c'est que le fameux "gamin du XXe siècle", c'est Urasawa lui-même, étant l'alter-ego de Kenji Endô. Le fait qu'en 2017, il montre un affrontement terrible entre la Russie et les USA, ramène aux névroses de la seconde moitié du XXe siècle et la guerre froide. Urasawa est amateur d'auteurs et réalisateurs de films et romans de genres de cette époque, et pour regarder The Twilight Zone en ce moment-même, je peux dire que la peur d'une guerre nucléaire était une véritable obsession parmi ces créatifs.

Je vous rejoins sur le fait qu'il y a eu un cap à partir du tome 15. Urasawa a clairement abandonné quelques pistes (le fait qu'il ne présente pas ce que sont devenus Jackie et sa fille à la fin de l'intrigue, c'est aussi dommage qu'inhabituel pour lui = il n'en avait plus rien à faire). J'ai l'impression qu'à partir du tome 15, Urasawa s'est trituré les méninges, sur sa condition d'artiste et sa façon de retranscrire le sort de l'humanité. Les multiples mentions des conflits modernes le prouvent.

Donc voilà, je pense, contrairement à vous, que la fin de Billy Bat est peut-être la meilleure fin chez Urasawa. En dépit de l'abandon de sa technicité d'auteur de thriller, il nous livre un cri. Et je pense que c'est toujours plus appréciable, car si on veut un lire un bon thriller technique, Urasawa en a fait pas moins de 3 légendaires auparavant.

Je lui souhaite cependant de complétement changer de registre la prochaine fois pour éviter de rendre confus son lectorat. Mais vu qu'il s'est cherché lui-même... Cette confusion est compréhensible.