#37907 par Drucci
11 oct. 2018, 15:30
Image

Suite et fin de Mujirushi, parue aujourd'hui... et pour ma part, après un premier tome décevant, celui-ci est vraiment réussi ! Au point de réhabiliter l'ensemble.

Le début du volume abuse encore un peu des bons sentiments et de l'exposition trop longue, mais dès qu'on rentre au Louvre et qu'on découvre enfin le plan d'Iyami, Mujirushi trouve son rythme et nous captive jusqu'à la dernière page. On comprend mieux aussi à quoi servent certains éléments a priori bizarres/déplacés du tome 1, et ça donne lieu à une scène d'anthologie très drôle... ainsi qu'à une conclusion et une dernière page que j'ai trouvé très belle - à classer facilement dans le top d'Urasawa, mais bon, c'est pas forcément compliqué d'y figurer :inno:

Bref, une très bonne surprise, un volume enfin à la hauteur des attentes, qui font définitivement de Mujirushi un manga à part chez Urasawa !

(Curieux de connaître vos avis :bouh: )
#37915 par Wang Tianjun
13 oct. 2018, 18:41
Comme prévu, tome 2 lu dans la foulée, alooooors...

eh ben un peu le même avis que toi, Dru, décidément !

Effectivement la scène dans le musée du Louvre et LE climax de Mujirushi. Bon, Urasawa se torche complètement avec le réalisme et la crédibilité, mais pour le coup le récit prend enfin un aspect comique délirant qu'il aurait dû avoir dès le début !

En particulier, il y a une séquence qui m'a fait hurler de rire, mais pas directement à cause d'Urasawa ! :D
Spoiler : :
Au moment où Michel hurle pour remplacer le son du clairon, je n'ai pas pu m'empêcher de repenser à ce mème qui a beaucoup circulé l'an dernier !


ça fait une bande son parfaite pour la scène ! :D :D :D
Ah et la double page avec tous les masques est complètement débile aussi, mais ça fonctionne bien !


Et en effet, j'ai bien aimé la manière dont Urasawa a désamorcé certains mystère, et a même fini par me rendre Iyami sympathique. J'apprécie aussi le dénouement, bien qu'un peu facile quand même, et effectivement la dernière planche a un sens assez poétique.

Par contre, ça n'arrête pas de parler d'affaires d'adultère dans cette histoire ! On sent que Naoki avait des choses à exorciser ! :fouet: